Livres, séries, et autres divagations

Le vol de Pégase t.1 : une mise en bouche aérienne

Le galop d'essai

D’Anne McCaffrey, comme beaucoup, je connaissais surtout l’excellent cycle des Ballades de Pern, plus particulièrement Les Origines. Elle a développé autour de ces livres non seulement de bons personnages, mais également tout un nouveau monde et sa génèse. Lorsque j’ai découvert qu’elle avait écrit sur un thème complètement différent tournant autour de personnes ayant des pouvoirs hors du commun, cela m’a mis l’eau à la bouche.

Résumé

Un grand médium, Henry Darrow, eu un jour un accident de voiture. Bien qu’il l’eu prévu, il arrive parfois, même aux plus grands, d’avoir des trous de mémoire. Cependant, grâce à cet évènement, il rencontra l’amour de sa vie et ils bâtirent les premières fondations scientifiques du parapsychisme. Les personnes ayant des facultés extraordinaires, telle la téléportation, la précognition, la télépathie… furent invitées à s’inscrire et vivre au Centre Parapsychique. On les désigna sous le nom de « Doués », et, comme le cheval Pégase, ces dons puissants les mettaient malgré eux à l’écart des autres. C’est ainsi qu’Henry Darrow et Daffyd op Owen, un jeune télépathe, œuvrèrent pour donner aux Doués une place dans la  société.

Des évènements liés

Il y a en gros deux parties : une avec Henry Darrow en protagoniste principal, l’autre avec Daffyd mis plus en avant. Cela raconte la création et la stabilisation d’une structure, d’un cadre de vie pour les Doués. Il y a de l’action, certes, plutôt divisée en évènements, en scènes, différents et liés.

Un récit crédible

L’histoire s’attache à rendre plausible la découverte et la révélation au monde de ces dons et des personnes qui les possèdent. Tous ne sont pas des saints ; certains vivront des évènements tragiques. Les connaissances sur les différents dons et leurs utilisations s’accroissent au fur et à mesure, leur place est l’objet constant de méfiance voire de méchanceté.

Ce que j’apprécie également, c’est la grande importance de l’état mental des Doués. Le fait que leur psychisme et leur inconscient aient un sérieux impact sur la maîtrise de leur don est quelque chose de très bien mis en valeur, sans lourdeur. C’est un aspect qui n’est pas toujours très développé dans les histoires de ce genre, qui pourtant l’empreint d’humanité pour ma part.

Un début appétissant

J’ai bien aimé ce roman, même s’il ne paraît en fin de compte qu’un apéritif, en attendant de passer aux choses sérieuses avec la suite des livres de la série. On sent les difficultés auxquelles ont été confrontées les personnages, et je pense à quel point pour un Doué, un non-doué doit paraître lent et plus terre-à-terre. Quand on communique de façon si directe et si profonde, qu’on est obligé de s’ouvrir pour pouvoir maîtriser un don qui nous dépasse, on a l’impression de laisser les autres loin dessous, et de découvrir des cieux insoupçonnés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s